• 14 Juin 2018
    Offre d'emploi: Chargé-e d eprojet
  • 8 Mars 2018
    La campagne Engagez-vous pour le communautaire souligne la Journée internationale des femmes
  • 20 Février 2018
    Journée mondiale pour la justice sociale Le Réseau de Vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue réclame un réinvestissement dans les services publics
  • 7 Février 2018
    LEITÃO : ON VOIT ROUGE! 7 février 2018 : Actions régionale - Abitibi-Témiscamingue
  • 30 Janvier 2018
    Pour un meilleur financement d’AccèsLogis et des mesures spécifiques aux régions éloignées, l’ALOCAT fera entendre les mal logé-es.

Séance de doléances en solidarité avec la Coalition Main Rouge 27 Octobre 2017

« Viser la justice sociale. Récupérer notre trésor collectif »

Rouyn-Noranda, le 26 octobre 2017. – Le Réseau de Vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue tient à souligner sa solidarité et son engagement dans la lutte de la Coalition Main Rouge et sa nouvelle campagne « Viser la justice sociale. Récupérer notre trésor collectif ». À cette fin, les organisations et les syndicats tiendront une séance de doléances qui se tiendra le vendredi 27 octobre 2017, 12h15, à la Place de la Citoyenneté et de la Coopération de Rouyn-Noranda. Robin des Bois, Petit Jean et les Joyeux Compagnons partirons à la recherche du Shérif de Rouyn-Noranda, monsieur Luc de Blanchette, afin de récupérer ses trésors et les redistribuer plus équitablement.

Malgré un immense surplus budgétaire annoncé de 4,5 milliards $, le financement prévu pour les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome demeure largement insuffisant et ne répare même pas les dommages créés par les compressions des dernières années. En évitant systématiquement de répartir les richesses et de favoriser la justice sociale, ce gouvernement a montré, en trois ans seulement, sa volonté à rentabiliser les services publics et donc ultimement, à les privatiser, refusant toujours d’en mesurer les coûts sociaux : «L’actuel gouvernement se vante de ses surplus, mais il ne dit pas comment il l’a fait et sur le dos de qui !» rappelle François Lemieux RÉPAT.

Les services publics sont toujours menacés. « Le gouvernement met en péril le système de santé au complet! Il prive la population de la région de services de qualité et traite les employéEs comme de la marchandise. Vraiment personne n’y gagne, c’est du sabotage » de dire Donald Rheault, président par intérim de la CCATNQ-CSN. Ces compressions budgétaires se sont faites au détriment des conditions des employéEs de l’État et affectent tous les citoyenNEs. Mentionnons les employéEs des CPE, qui se trouvent sans convention collective depuis mars 2015, et le personnel paramédical est en grève actuellement, sans contrat de travail depuis 30 mois et qui cherche à améliorer son temps d’intervention en abolissant les horaires de faction.

Le RVAT qualifie aussi de désastreuse la réforme de l’aide sociale (Programme Objectif Emploi), qui presse les moins fortunés, moins éduqués ou tout simplement les plus marginalisés, à intégrer le monde du travail sous peine de voir cette aide de dernier recours coupée alors qu’elle ne permet même pas de se loger convenablement dans la région. « Ça, c’est carrément un manque d’humanité. Obliger la population à travailler alors qu’on a aucune réelle politique d’employabilité, c’est traiter des humains comme des outils de production. En plus on ne leur permet même pas un logement convenable», commente Bruce Gervais de l’ALOCAT.


Le Réseau de Vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue est une coalition réunissant des organisations et 
syndicats et représente plus de 30 000 personnes de notre région.

Pour informations : François Lemieux : 819-860-6267
                             Donald Rheault : 819-444-7357

Réseau de vigilance A-T
Séance de doléances, Coalition Main Rouge, Réseau de vigilance A-T
Fichiers attachés