• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

NON A LA REFORME QUI SACCAGE LE PROGRAMME D’ASSURANCE-EMPLOI 24 Octobre 2012

NON A LA REFORME QUI SACCAGE LE PROGRAMME D’ASSURANCE-EMPLOI

Val-d’Or, le 24 octobre 2012 – Les organisations syndicales (CSN, SEUAT-CSQ, SFPQ) et les groupes communautaires de l’Abitibi-Témiscamingue invitent leurs membres et tous les citoyens à dire NON au gouvernement Conservateur pour son importante contre-réforme de l’assurance-emploi. Les manifestants sont attendus à 12 h 30 au stationnement près du parc des Pionniers sur l’avenue du Lac à Rouyn-Noranda. La marche se mettra en branle à compter de 13 h pour se terminer devant l’édifice Réal-Caouette, situé au 151, avenue du Lac.

De nombreuses organisations de la société civile, les syndicats et des partis de l’opposition sonnent la charge afin de convaincre les Conservateurs de changer de cap et de retirer les aspects les plus régressifs de leur contre-réforme afin d’en limiter les conséquences économiques désastreuses. Nous devons tous mettre l’épaule à la roue pour y parvenir.

Le gouvernement Harper doit retirer trois changements particulièrement dangereux pour l’économie de nos régions et qui appauvriront les travailleuses et les travailleurs saisonniers. Nous exigeons, entre autres, faire lever les pénalités qui s’adressent particulièrement aux travailleuses et travailleurs saisonniers qui ont recours fréquemment à l’assurance-emploi, par exemple ceux des secteurs des pêcheries, de l’agriculture, de la foresterie et du tourisme ainsi que les travailleurs de la construction. Les salarié-es qui occupent des emplois subventionnés dans les groupes communautaires seront durement touchés, cette mesure pouvant forcer ces groupes à cesser de fournir des services aux communautés par manque de ressources humaines. De plus, nous souhaitons maintenir un système accessible de contestation des décisions défavorables pour les salarié-es. Le système actuel a fait ses preuves; il n’y a aucune justification pour le durcir et le rendre plus compliqué.

Non à des obligations discriminatoires
Le gouvernement propose de créer trois catégories de prestataires (les travailleurs de longue date, les prestataires fréquents et les prestataires occasionnels) qui se verront imposer des droits et des obligations différents.

Selon leur catégorie d’appartenance, les chômeurs auront l’obligation de chercher, plus ou moins rapidement, un emploi en dehors de leur domaine d’expérience, à une heure de route de leur localité et à un taux de salaire horaire jusqu’à 30 % inférieur à leur salaire précédent.
Les nouvelles règles à l’assurance-emploi frapperont tout particulièrement les travailleuses et travailleurs saisonniers. Elles toucheront aussi davantage les femmes et les jeunes parce qu'ils occupent majoritairement les emplois à statut temporaire.

Une assurance essentielle
Le programme d’assurance-emploi sert à assurer la protection du revenu des personnes au chômage et à stabiliser l’économie en période de ralentissement.
Depuis son origine, il permet aussi de redistribuer la richesse d’une région à l’autre en fonction de leur réalité économique. De toute évidence, les Conservateurs favorisent une tout autre conception. Vider des régions en accentuant la précarité des chômeuses et chômeurs pour les inciter à déménager ne semble pas les émouvoir.

DISONS NON AU MASSACRE DE L’ASSURANCE-EMPLOI, ENSEMBLE RIPOSTONS au gouvernement Conservateur qui s’apprête à rédiger un projet de règlement pour mettre en application son importante contre-réforme de l’assurance-emploi.
-30-
Pour info :
Donald Rheault, président CCATNQ (CSN)
819 444-7357
Luc Gravel, président SEUAT (CSQ, FSE)
819 762-0929
Alain Pomerleau, représentant régional technique SFPQ
819 797-2844
Christine Doré, RÉPAT
819 762-3114

Réseau de vigilance A-T
assurance-emploi