• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

Lettre ouverte - Retour sur des choix budgétaires inéquitables 28 Mars 2012

Monsieur le ministre,

Suite à la lecture du budget de votre gouvernement, le RÉPAT s’indigne devant le peu de considération que vous portez à  l’endroit des personnes à faible revenu qui vous lancent un cri du coeur quant à l’urgence de préserver notre État social. Constatant que votre gouvernement fait la sourde oreille aux demandes des mouvements populaires, sa légitimité doit être remise en question. Votre statut de ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue devrait, lui aussi, être contesté suite à votre refus de rencontrer les représentantEs d’une campagne pour le rehaussement des budgets pour le logement social ayant recueilli plus de 60 appuis, dont une vingtaine de municipalités.

Comment pouvez-vous appuyer des choix budgétaires qui ont accentué, ces dernières années, les inégalités sociales et alourdi le fardeau fiscal des classes les plus pauvres ? Malgré les mises en garde des organisations communautaires et de la société civile, vous avez jusqu’à maintenant décidé de maintenir les hausses de tarifs des services publics, notamment en matière d’éducation, de santé et d’électricité. Ainsi, une mère monoparentale gagnant 20 000$ par année devra payer les mêmes frais qu’un ministre ayant un revenu de plus de 150 000$/année ! Pourtant, les baisses d’impôt consenties depuis 2003, qui ont privé l’état québécois de près de 6 milliards de dollars, ont surtout bénéficié aux plus riches. Est-ce là votre définition de l’équité ?

M. Corbeil, malgré tout le respect que nous portons à la fonction que vous occupez, il devient très inconfortable de constater que votre gouvernement est empêtré dans des litiges qui minent la crédibilité de nos institutions démocratiques. Et sachez qu’en dépit de la tentative de diversion qu’incarne le Plan Nord, le peuple québécois se souviendra que le gouvernement libéral de Jean Charest a amputé les générations futures de ses richesses naturelles, de son droit à l’éducation, à la santé et au logement.

En souhaitant une plus grande écoute de votre part, nous vous prions de recevoir nos salutations solidaires.

Alexandre Gingras et Danik Laporte
Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue

c.c  M. Jean Charest, premier ministre, représentantEs des médias

RÉPAT
budget 2012-2013