• 8 Mai 2019
    Émission d’arsenic de la Fonderie Horne : des parents inquiets forment un comité citoyen
  • 21 Mars 2019
    Premier budget Girard ; Un changement bien timide - Réaction du Réseau Vigilance de l'AT.
  • 18 Mars 2019
    Le budget provincial 2019-2020, ça me concerne! Le Réseau Vigilance invite la population à une écoute collective
  • 20 Février 2019
    Journée de mobilisation unitaire en Abitibi-Témiscamingue Le 20 février 2019 : VISER LA JUSTICE SOCIALE
  • 6 Février 2019
    Projet Authier Lithium de Sayona Mining à La Motte; Le Réseau Vigilance appuie la demande de BAPE

Lettre aux ministres des Finances et de l'habitation - Crise du logement 14 Décembre 2011

Rouyn-Noranda, 14 décembre 2011

Raymond Bachand, député d’Outremont
Ministre des Finances et du Revenu
12, rue Saint-Louis, 1er étage
Québec (Québec)  G1R 5L3
Téléphone : 418-643-5270 Télécopieur : 418 646-1574
ministre@finances.gouv.qc.ca

Laurent Lessard, député de Frontenac
Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
10, rue Pierre-Olivier-Chauveau
Québec (Québec) G1R 4J3
Téléphone : 418 691-2050 Télécopieur : 418 643-1795
ministre@mamrot.gouv.qc.ca
 

Objet : L’Abitibi-Témiscamingue est en crise du logement depuis trop longtemps
 

Messieurs les ministres,

Savez-vous que l’Abitibi-Témiscamingue vit la pire crise du logement de son histoire? Depuis maintenant six ans que les taux d’inoccupation frôlent les 0%. Les conséquences de cette pénurie sont tristes et dramatiques pour de plus en plus de ménages. En effet, jamais le nombre de personnes en situation d’itinérance et ayant recours aux banques alimentaires n’a été aussi grand. Plus de 6300 ménages de la région sont aux prises avec un problème de logement. Que répondriez-vous aux femmes et aux enfants qui vivent dans des logements insalubres? Aux familles qui se privent de repas à cause des loyers trop élevés? Aux personnes seules qui se retrouvent à la rue par manque de place dans les centres d’hébergement? Aux personnes qui attendent depuis plus de deux pour avoir accès à une habitation à loyer modique? Ou encore aux nombreux ménages qui cohabitent dans des logements surpeuplés?

Messieurs les ministres, vous comprendrez que notre région vit dans un état de crise, depuis maintenant six ans. Les villes cherchent à résoudre le problème avec les maigres moyens qu’elles ont, mais peinent à répondre aux besoins, surtout des populations les plus pauvres. De plus, les groupes communautaires s’activent pour trouver des solutions et mettre en œuvre des projets de logements sociaux, mais le financement fait trop souvent défaut. Votre intervention est donc devenue essentielle pour garantir la condition de base du développement harmonieux de nos communautés soit: des logements sains et adéquats pour tous. En ce sens, nous vous demandons de reconnaître la difficile réalité que nous vivons en Abitibi-Témiscamingue et de faire du logement social une priorité dans votre budget 2012-2013. Ainsi, notre organisation considère qu’il est crucial de :

1- Financer 50 000 unités de logement social sur cinq ans au Québec, dont 1000 seraient réservées à l’Abitibi-Témiscamingue, dans le cadre du programme AccèsLogis Québec.

2- Accorder des aides additionnelles aux projets de développement de logements sociaux dans les régions éloignées, et à l’extérieur des grandes villes.

Ces engagements budgétaires seraient la moindre des compensations pour une région comme la nôtre qui vit un boom minier incroyable, et d’où sortent des milliards de dollars en ressources naturelles publiques non renouvelables. Surtout que la pénurie de logements risque de s’aggraver dans l’éventuelle mise en œuvre du Plan Nord.

Pour terminer, nous vous invitons formellement à venir nous rencontrer en début d’année 2012 afin de constater les dures réalités auxquelles sont confrontées les mal-logéEs de notre région.

En vous remerciant de l’attention portée à notre requête et en souhaitant une réponse positive à notre invitation, recevez, messieurs les ministres, nos meilleurs vœux de Noël.

Danik Laporte, agent de développement du logement social
Regroupement d’éducation populaire
p.j : Journal InformeToit, no.1 printemps2011

C.C : Pierre Corbeil, ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec; Daniel Bernard, député de Rouyn-Noranda/Témiscamingue; Michelle Courchesne, présidente du Conseil du trésor; Jean Charest, premier ministre

RÉPAT
Logement social Logement