• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

Les mal-logéEs de l’Abitibi-Témiscamingue veulent rencontrer le premier ministre 19 Janvier 2012

PAR COURRIEL et TÉLÉCOPIEUR

Rouyn-Noranda, 19 janvier 2012

Jean Charest, premier ministre
Édifice Honoré-Mercier, 3e étage
835, boul. René-Lévesque Est, Québec
(Québec)  G1A 1B4
Télécopieur : 418 643-3924

Objet : Les mal-logéEs de l’Abitibi-Témiscamingue veulent rencontrer le premier ministre

Monsieur le premier ministre,

Comme nous vous le soulignions dans notre correspondance datée du 14 décembre 2011, l’Abitibi-Témiscamingue vit la pire crise du logement de son histoire. Les taux d’inoccupation frôlent les 0% depuis déjà plusieurs années ce qui a transformé les logements en marchandise destinée aux classes aisées. Cette pénurie, imputable en grande partie au boom minier que connait notre région, génère des conséquences troublantes pour un nombre important de ménages. Des hausses de loyer abusives, de la discrimination, de l’itinérance, de la surpopulation dans les logements, des appartements insalubres loués à des prix exorbitants, des logements improvisés dangereux pour leurs occupants, etc. Voilà l’envers d’un développement économique qui se fait au détriment des populations défavorisées. En fait, il faut voir ces réalités, que les indicateurs de croissance économique occultent, pour comprendre l’importance de financer le logement social et de faire des choix budgétaires solidaires.

En ce sens, le 20 janvier lors de votre passage en région pour la promotion du Plan Nord, les organisations témoins du drame sociale lié à la crise du logement, vous demande une rencontre de 10 minutes afin de vous sensibiliser au quotidien des mal-logéEs.

En souhaitant une réponse rapide et positive de votre part, recevez nos sincères salutations.

Danik Laporte, agent - logement social
Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue

RÉPAT
Logement social Plan Nord Charest
Fichiers attachés