• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

Les locataires payent pour la crise 13 Décembre 2013

Les derniers chiffres de la Société canadienne d’hypothèque et de logement le disent bien : les locataires de l’Abitibi-Témiscamingue subissent toujours la pire crise du logement au Québec, du jamais vue en région.  Avec un taux d’inoccupation frôlant les 0%, l’appel du profit semble stimuler encore davantage les propriétaires à utiliser tous les moyens pour hausser le prix des logements. À preuve : depuis 12 ans, le prix des logements de une pièce, donc pour personnes seules, a grimpé de 40% dans la région.

Pour le coordonnateur de l’ALOCAT, Bruce Gervais, il est clairement temps de créer un rapport de force, question de contrer l’avidité de certains propriétaires qui voient le logement comme une marchandise, qui voient la rareté comme une opportunité à saisir pour hausser leurs profits. « Ce ne sont pas des figures de style! Après moins de trois mois à la permanence de l’ALOCAT, on m’a décrit des stratégies toutes plus incroyables les unes que les autres : un proprio qui modifie son système pour que le chauffage soit désormais aux frais d’un locataire qui vient de refuser une augmentation, un proprio qui visite ses locataires à toutes heures de la journée sans avertir, qui menace ouvertement d’une éviction forcée des locataires désemparés. Et malheureusement, ces tristes histoires sont fréquentes», dit-il.

Un droit…
C’est dans une optique de défense collective des droits des locataires que démarre aujourd’hui la tournée Locataires, vous avez des droits!, menée en collaboration avec le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ). L’ALOCAT et le RCLALQ croient fermement que c’est en connaissant leurs droits et en les défendant que les locataires sauront rétablir un rapport de force. «Les derniers chiffre de la SCHL démontrent qu’en Abitibi-Témiscamingue, la situation est catastrophique depuis trop longtemps. Par ailleurs, comme à chaque année à l’approche du temps des Fêtes, plusieurs ménages locataires recevront un cadeau empoisonné de leur propriétaire soit: un avis de reprise de logement ou un avis d’éviction » de dire Catherine Tragnée du RCLALQ venue animer des ateliers sur les droits des locataires en région.

-30-

Pour information                                                                                                  Bruce Gervais
ou entrevues :                                                                                                    Coordonnateur                                                                                                    819-762-3165        info@alocat.org

ALOCAT
Crise du logement schl