• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

LE RÉSEAU DE VIGILANCE : ENTIÈREMENT SOLIDAIRE DES ÉTUDIANT-E-S 19 Mars 2012

Rouyn-Noranda, lundi 19 mars 2012 – Le Réseau de Vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue, une très large coalition qui réunie des organisations regroupant plus de 30 000 personnes de notre région, donne un appui total aux étudiant-e-s en grève du CÉGEP de l’A-T (campus de Rouyn-Noranda). Les portes paroles de nombreux groupes et syndicats, réunis ce matin lors d’une conférence de presse donnée sur les lignes de piquetage du CÉGEP, s’entendent toujours pour dénoncer les positions prises par le gouvernement Charest dans ce dossier comme dans plusieurs autres.

« En regard des appuis innombrables qu’a reçus le mouvement étudiant ainsi que du nombre historique de plus de 200 000 étudiant-e-s en grève, il est inacceptable qu’un gouvernement démocratique reste sourd aux requêtes de sa population. » de s’exclamer Gabriel David, président de l’AGECAT. C’est pourquoi le Réseau de Vigilance joint sa voix aux autres regroupements de la province pour exiger un recul du gouvernement Charest.

Les hausses de tarifs des services publics annoncées depuis 2010 ne cessent de creuser l’écart entre les riches et les pauvres. La hausse des frais de scolarité empêchera la province de s’enrichir de nouveaux-elles diplômé-e-s alors que la demande est criante. Face à un gouvernement qui propose de plus en plus de dérèglementer, de privatiser et de réduire les budgets des services publics et des programmes sociaux, il est nécessaire de se rassembler pour défendre l’État social, pour les générations présentes et futures. À cet effet, le Réseau appelle toute la population de l’Abitibi-Témiscamingue à communiquer avec les députés libéraux de notre région pour leur dire : « Nous ne sommes pas d’accord! C’est assez! ».
-30-

Liste des organisations du présentes au Réseau régional d’Abitibi-Témiscamingue

• Action boréale d’Abitibi-Témiscamingue
• Association générale étudiante de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
• Association générale et étudiants et étudiantes du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
• Concertation régionale des organismes communautaires de l’Abitibi-Témiscamingue
• Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue-Ungava (CSN)
• Conseil régional de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord du Québec (FTQ)
• Fédération des infirmiers et infirmières du Québec
• Regroupement des associations des personnes handicapées de l’Abitibi-Témiscamingue
• Regroupement des centres de la petite enfance de l’Abitibi-Témiscamingue
• Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue
• Regroupement des femmes de l’Abitibi-Témiscamingue
• Syndicat de l’enseignement de l’Ungava et de l’Abitibi-Témiscamingue (CSQ)
• Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ)
• Syndicat des enseignants et enseignantes du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue
• Syndicats des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
• Syndicat des professionnels et professionnelles du gouvernement du Québec (SPGQ)
• Table des centres d’hébergement pour femmes victimes de violence de l’A-T
 

Réseau de vigilance A-T
Hausse des frais de scolarité Grève étudiante Réseau de vigilance A-T