• 8 Mai 2019
    Émission d’arsenic de la Fonderie Horne : des parents inquiets forment un comité citoyen
  • 21 Mars 2019
    Premier budget Girard ; Un changement bien timide - Réaction du Réseau Vigilance de l'AT.
  • 18 Mars 2019
    Le budget provincial 2019-2020, ça me concerne! Le Réseau Vigilance invite la population à une écoute collective
  • 20 Février 2019
    Journée de mobilisation unitaire en Abitibi-Témiscamingue Le 20 février 2019 : VISER LA JUSTICE SOCIALE
  • 6 Février 2019
    Projet Authier Lithium de Sayona Mining à La Motte; Le Réseau Vigilance appuie la demande de BAPE

Le Point sur la situation économique et financière du Québec - Le Réseau vigilance n'est pas impressionné 3 Décembre 2018

Le Point sur la situation économique et financière du Québec Le Réseau Vigilance n’est pas impressionné
Rouyn-Noranda, le 3 décembre 2018 – Devant un surplus de 3.7G$, le gouvernement de François Legault aurait eu la possibilité d’incarner réellement le changement qu’il avait promis en période électorale. Cependant le Réseau Vigilance de l’Abitibi en fait une toute autre lecture. Force est de constater que le ministre Girard risque de gérer les finances publiques dans le même esprit que son prédécesseur, c’est-à-dire de manière à favoriser le privé et les entreprises.
En effet le Réseau Vigilance constate que la volonté du gouvernement est davantage de diminuer la dette et d’offrir des crédits d’impôts aux entreprises pour l’amortissement de matériel plutôt que d’investir ses surplus faramineux dans la réduction des inégalités sociales et dans les services publics qui profitent à tous. Quant à la lutte aux changements climatiques, elle se résume à des crédits d’impôts pour l’achat ou la location de véhicules électriques. Dans une région vaste comme l’Abitibi-Témiscamingue où se déplacer sans véhicule relève presque du tour de force, on peut se demander si c’est vraiment une mesure qui favorise l’ensemble de la population ou simplement une tranche privilégiée. « Le gouvernement veut piger des sommes colossales dans le Fond des générations pour le service de la dette en avançant qu’il s’agit d’un geste très fort pour l’équité entre les générations alors que s’il ne prend pas de mesures plus concrètes contre les changements climatiques que de favoriser l’achat de véhicules électriques, c’est l’avenir même des futures générations qu’il met en péril! » lance Adeline Laquerre du RÉPAT. Le Réseau Vigilance souhaite cependant souligner le gel de la contribution additionnelle pour la garde d’enfants surnommée la « taxe famille ». Cette dernière devrait être totalement abolie dans le prochain budget ce qui sera un pas de plus vers un retour à l’essence des CPE, soit un service de garde universel et de qualité. « C’est un pas dans la bonne direction » mentionne Johanne Alarie du Centre Entre-Femmes. « Souhaitons que les promesses faites pour la suite soient tenues! »
Des promesses pour le prochain budget
Plusieurs promesses ont été faites pour le prochain budget, notamment pour les familles et les ainés bien qu’elles soient à moitié moins importantes que prévues. Mais qu’en est-il des personnes seules et de celles qui passent entre les mailles du filet social que les libéraux ont saccagé et que les caquistes ne semblent pas avoir la volonté de reconstruire? Qu’en sera-t-il de nos commissions scolaires? Est-ce que le gouvernement continuera à favoriser l’économie et les entreprises au profit des moins nantis?
-30-
Pour informations : Adeline Laquerre 819-762-3114 cell : 819-290-4509 Johanne Alarie 819-764-4714 cell : 819-764-6343

Réseau vigilance de l'Abitibi-Témiscamingue
Québec, mise à jour économique, RÉPAT, Centre Entre-Femmes