• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

Le budget Bachand fait le choix de briser nos solidarités. 31 Mars 2010

Communiqué pour diffusion immédiate

Le budget Bachand fait le choix de briser nos solidarités.
Nos députés doivent voter contre!

Rouyn-Noranda, mercredi 31 mars 2010 – Un budget est l’indicateur de la vision politique d’un gouvernement. Le premier budget Bachand fait le choix de briser les outils de solidarité et de redistribution de la richesse du peuple québécois. Pour le Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue, le fait de suivre les conseils d’économistes du chacun-pour-soi (du Comité sur l’économie et les finances publiques) ne pouvait que mener à ce résultat.

Qu’est-ce que les ménages à faible revenu gagnent avec ce budget? Est-ce que la population du Témiscamingue verra son sort s’améliorer? Est-ce les familles d’agriculteurs pourront respirer un peu mieux? La réponse est non! La richesse va continuer à se concentrer dans les poches d’une pognée d’individus. Tous les autres devront vivre avec moins…

L’exemple de l’agriculture illustre les dommages que causera cette contre-révolution culturelle (parce qu’une révolution vient du bas et non d’en haut) du gouvernement libéral. À moyen terme, un cultivateur paiera 2% de plus pour ses achats (TVQ), il paiera 4 cents de plus par litre d’essence, il paiera une contribution santé de 200$ par membre de sa famille et il verra sa facture d’électricité augmenter. Si jamais un de ses enfants désirait aller à l’université, il devra s’endetter davantage ou mettre un X sur son projet d’études. Et c’est le sort qui attend la très grande majorité des contribuables de notre région.

L’ensemble du budget n’aide pas à apprécier l’annonce de construction de 3000 logements sociaux (même si très en dessous des besoins) qui servent surtout de diluant aux choix conservateurs du gouvernement. Des alternatives étaient possibles. On aurait pu abaisser le plafond de certains abris fiscaux, ajouter un palier d’imposition pour les plus fortunés, taxer les produits de luxe ou augmenter de façon significative les redevances sur les ressources naturelles. Aucune de ces solutions n’a été retenue.

Considérant les charges supplémentaires sur le dos des contribuables les moins nantis et de la classe moyenne. Considérant la dégradation de nos services publics qui se poursuivra. Considérant l’absence de mesures fermes permettant d’aller chercher l’argent où il est. Le RÉPAT invite les députés qui représentent notre région au parlement du Québec à voter contre le budget Bachand.

Le Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue représente pratiquement l’ensemble des organismes communautaires de notre région. Ce sont plus de 140 organisations qui oeuvrent, au jour le jour, à la transformation de notre société dans l’optique d’une plus grande justice sociale. Le RÉPAT est au service des intérêts de tous ces groupes et des populations qu’ils desservent.
-30-

Pour information :
Philippe Marquis
Agent sociopolitique : 819-762-3114

RÉPAT
politique provinciale tarification services publics