• 8 Mai 2019
    Émission d’arsenic de la Fonderie Horne : des parents inquiets forment un comité citoyen
  • 21 Mars 2019
    Premier budget Girard ; Un changement bien timide - Réaction du Réseau Vigilance de l'AT.
  • 18 Mars 2019
    Le budget provincial 2019-2020, ça me concerne! Le Réseau Vigilance invite la population à une écoute collective
  • 20 Février 2019
    Journée de mobilisation unitaire en Abitibi-Témiscamingue Le 20 février 2019 : VISER LA JUSTICE SOCIALE
  • 6 Février 2019
    Projet Authier Lithium de Sayona Mining à La Motte; Le Réseau Vigilance appuie la demande de BAPE

L'ALOCAT dit oui à une grève sociale 23 Mars 2015

En assemblée générale et à l’unanimité, les membres de l’Association des locataires de l’Abitibi-Témiscamingue ont dit oui à une grève sociale en réaction avec les politiques d’austérité du gouvernement québécois.  L’Assemblée générale a unanimement voté pour un mandat de 5 jours, du 27 avril au 1er mai inclusivement.

Bon nombre de membres de l’ALOCAT ont manifesté leur volonté de participer à cette grève sociale en organisant plusieurs actions de visibilité dans la région, du 27 avril au 1er mai. «Le message que nos membres veulent lancer c’est premièrement qu’ils sont mobilisés, qu’ils sont aux aguets, et que deuxièmement, ce n’est pas vrai que le gouvernement va leur passer ces mesures-là dans la gorge sans qu’ils réagissent. Ils sont déjà à l’œuvre, en train d’organiser des actions, ils sont très motivés», affirme le coordonnateur Bruce Gervais.

«Le gouvernement manque de respects envers les Québécois en général mais encore plus envers les plus défavorisés, nous devons lui démontrer que nous n’allons pas nous laisser faire», affirme avec convictions le président de l’ALOCAT, Denis Deschamps. En Abitibi-Témiscamingue, les modifications au programme Accès-Logis compromettent ou vont ralentir une dizaine de projets de construction de logements sociaux alors que près de 1000 locataires attendent pour un logement social.

Les coupes annoncées dans le programme d’aide sociale ainsi que les hausses de tarif d’Hydro-Québec sont toutes aussi inacceptables, croient les membres de l’ALOCAT qui seront présents en grand nombre à l’écoute collective du Budget 2015 à Rouyn-Noranda, organisée par le Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue.

Oui, le printemps sera chaud en Abitibi-Témiscdamingue!

-30-

Pour informations        Bruce Gervais, coordonnateur
        819-762-3165 info@alocat.org

ALOCAT
Grève sociale
Fichiers attachés