• 1 Mai 2018
    1er Mai: Rassemblement à Rouyn-Noranda
  • 12 Mai 2018
    Souper et soirée bénéfice du Centre de Croissance d'Abitibi-Ouest
  • 16 Mai 2018
    AG + AGA du Regroupement des organismes communautaires de la Vallée de l'Or
  • 29 Mai 2018
    AGA de la Concertation régionale des organismes communaytaires de l'Abitibi-Témiscamingue
  • 8 Mars 2018
    La campagne Engagez-vous pour le communautaire souligne la Journée internationale des femmes
  • 20 Février 2018
    Journée mondiale pour la justice sociale Le Réseau de Vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue réclame un réinvestissement dans les services publics
  • 7 Février 2018
    LEITÃO : ON VOIT ROUGE! 7 février 2018 : Actions régionale - Abitibi-Témiscamingue
  • 30 Janvier 2018
    Pour un meilleur financement d’AccèsLogis et des mesures spécifiques aux régions éloignées, l’ALOCAT fera entendre les mal logé-es.
  • 9 Janvier 2018
    Les groupes de la région n’ont pas dit leur dernier mot et réitèrent que les droits doivent se défendre collectivement

La lutte à la pauvreté : Une priorité en région ! 10 Février 2017

Rouyn-Noranda, vendredi le 10 février 2017 – La Table d’action contre la pauvreté de l’Abitibi-Témiscamingue (TACPAT) profite de la tournée du Collectif pour un Québec sans pauvreté (Collectif) afin de mobiliser la population et les organismes de la région autour des enjeux liés à la pauvreté. Plus de 120 personnes ont ainsi participé aux divers ateliers qui étaient offerts à Amos et à Rouyn-Noranda afin d’échanger et de se mobiliser sur des sujets en lien avec le vécu des personnes en contexte de pauvreté, tels que les préjugés, le salaire minimum à 15$, le revenu minimum garanti, les pratiques AVEC.

S’organiser contre la pauvreté : un bon plan !
Le Collectif tient cette tournée afin de rencontrer ses groupes membres et toutes les personnes ayant envie de s’organiser contre la pauvreté. Le gouvernement est présentement en train d’élaborer le troisième Plan d’action gouvernemental en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, mais il a refusé de tenir une commission parlementaire itinérante avec des consultations publiques ce qui aurait mis à contribution le vécu et l’expertise des personnes en situation de pauvreté et les groupes qui les soutiennent. Le Collectif est donc venu en région pour échanger avec nous sur les enjeux de la pauvreté et l’exclusion sociale en Abitibi-Témiscamingue, ainsi que pour envisager diverses pistes d’action.

Laissons les pauvres gagner leur vie
De plus, les membres de la Table d’action contre la pauvreté de l’A-T souhaitent rappeler la campagne qu’ils mènent présentement afin de permettre aux personnes recevant des prestations d’aide sociale, de travailler en fonction de leur capacité, et ce jusqu’à l’atteinte d’un revenu équivalent à la mesure du panier de consommation (MPC) , soit 17 246$ (2013), et ce sans réduire les prestations d’aide sociale. Depuis novembre dernier, plus 1200 signatures et une cinquantaine d’appuis ont été récoltés. Groupes sociaux, citoyenNES et plusieurs municipalités dont la ville de Rouyn-Noranda, unissent leur voix afin de « démontrer au gouvernement que des choix concrets et peu couteux sont possibles afin d’aider les personnes en situation de pauvreté et ainsi leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie », résume Jean-Pierre Hétu, porte-parole de la campagne et militant.

Il est d’ailleurs encore possible d’appuyer cette campagne et de signer la pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale – Augmentation du revenu de travail permis pour les personnes prestataires de l’aide sociale (https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-643...), afin de changer la vie de milliers de personnes.

-30-
Pour information :
Jean-Pierre Hétu, porte-parole de la TACPAT Tél : 819-279-2312

TACPAT
TACPAT lutte à la pauvreté Collectif pour un Québec sans pauvreté Laissons les pauvres gagner leur vie
Fichiers attachés