• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

LA HAUSSE DES TARIFS D’HYDRO SE FERA SUR LE DOS DES PLUS PAUVRES 3 Décembre 2013

À l’approche de la date d’entrée en vigueur de la hausse du tarif  du bloc d’électricité patrimoniale, le 1er janvier 2014 et en solidarité avec les manifestant-e-s qui sont présentement réuni-e-s devant le siège social d’Hydro-Québec, le Regroupement d’éducation populaire de l’A-T réaffirme que ces hausses sont injustifiées et ne manqueront pas d’appauvrir la population.

Le  RÉPAT rappelle que le dégel du tarif d’électricité patrimoniale s’ajoutera à la coûteuse accumulation de surplus d’énergie et au rehaussement du taux de rendement d’Hydro-Québec. Pour 2014, la facture d’électricité pourrait augmenter de 80 $ par ménage, voire de 100 $ et même de 150 $ pour les locataires dont le logement est mal isolé ou les propriétaires d’une maison. «  Pour les personnes à très faible revenu, il y aura certainement moins à manger dans les mois d’hiver, pour certains c’est le téléphone qui sera coupé, pour d’autre c’est le câble » indique  Danik Laporte agent sociopolitique au RÉPAT

Selon M. Laporte cette hausse est totalement injustifiée puisqu’Hydro-Québec fait des profits de plusieurs milliards de dollars, dont 1 milliard $ découle directement des tarifs du bloc patrimonial. Alors que le dégel du tarif patrimonial a été mis en place pour alimenter le Fonds des générations, « le gouvernement péquiste dispense les grandes industries de cette hausse, et plus largement de faire leur “juste part” pour le remboursement de la dette, mais n’hésite pas à augmenter le fardeau de la population » dénonce-t-il.

Puisque les ménages à faible ou modeste revenu consacrent proportionnellement une plus grande part de leurs revenus pour acquitter leur facture d’électricité, cette nouvelle hausse les touchera plus durement et augmentera encore les inégalités. En 2012, 41 500 ménages ont été débranchés pour non-paiement de leur compte d’Hydro. Cette hausse des tarifs s’ajoutera aux tarifications déjà en place, dont la taxe santé et la hausse des frais de scolarité : « Les gouvernements ont fait croire à la classe moyenne qu’ils baissaient ses impôts, mais c’était uniquement pour la remplacer par un recours accru à la tarification » soutient M. Laporte

Le RÉPAT demande au gouvernement du Québec de ne pas hausser le tarif du bloc d’électricité patrimoniale. Il demande aussi au Parti Québécois de renoncer à sa politique d’austérité et à ses hausses de tarifs pour plutôt opter pour des mesures fiscales mettant à contribution les particuliers à plus haut revenu et les grandes entreprises.

Les citoyennes et citoyens sont invités à afficher leur opposition, en apposant une affichette facilement imprimable à leur fenêtre, sur les poteaux d'électricité de leur quartier et partout où ce sera jugé pertinent, et en s’affichant dans les médias sociaux.

-30-
Informations :
Danik Laporte, 819-762-3114
L’affichette et le document « Hydro-Québec : détournement de mission» sont disponibles en ligne : www.nonauxhausses.org

RÉPAT
Hausses des tarifs d'Hydro-Québec