• 20 Février 2019
    Journée de mobilisation unitaire en Abitibi-Témiscamingue Le 20 février 2019 : VISER LA JUSTICE SOCIALE
  • 6 Février 2019
    Projet Authier Lithium de Sayona Mining à La Motte; Le Réseau Vigilance appuie la demande de BAPE
  • 3 Décembre 2018
    Le Point sur la situation économique et financière du Québec - Le Réseau vigilance n'est pas impressionné
  • 3 Décembre 2018
    Les organismes de la région demandent l'aide du ministre Dufour
  • 27 Novembre 2018
    Devant un gouvernement majoritaire de la CAQ Le Réseau Vigilance entend bien garder les yeux grands ouverts

Journée de mobilisation unitaire en Abitibi-Témiscamingue Le 20 février 2019 : VISER LA JUSTICE SOCIALE 20 Février 2019

Rouyn-Noranda, le 20 février 2019 En cette journée mondiale de la justice sociale et devant un surplus annoncé de 4,3 G$, plusieurs groupes communautaires de l’Abitibi-Témiscamingue, associations étudiantes, syndicats, groupes liés à l'environnement, citoyen.nes, etc. se mobilisent aujourd’hui pour revendiquer un réinvestissement dans les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome. Des ateliers d’éducation populaire et de création sont organisés afin de se rassembler sur les enjeux qui viennent affaiblir le filet social. Une action symbolique aura lieu à 14h à la Place de la Citoyenneté et de la coopération de Rouyn-Noranda afin de se rendre visibles et afficher nos revendications des campagnes « Engagez-vous pour le communautaire » et «Viser la justice sociale» de la Coalition Main Rouge. Des actions régionales ont également lieu aujourd’hui à l’échelle de la province.
L’objectif de cette journée de mobilisation régionale est de réfléchir et proposer au nouveau gouvernement caquiste en place des alternatives fiscales claires et applicables afin de lutter contre le fléau des politiques d’austérité néolibérales qui dure depuis trop longtemps. Ces propositions d’alternatives fiscales visent à rétablir une justice sociale dans les finances de l’État et ultimement, de combler l’énorme manque à gagner dans le financement présentement inadéquat des organismes communautaires autonomes. Notre filet social déjà effrité ne peut plus supporter d’autres coups de ciseaux de la part du gouvernement.
« Sous couvert de l’épouvantail de « crise » des finances publiques, nous avons eu droit ces dernières années à plusieurs rondes de coupes, de compressions et de hausses de tarifs. Les dommages sont considérables et rien n’indique que les politiques qui seront mises en oeuvre par le nouveau gouvernement amélioreront les choses » indique Marie-Pier Deschênes de la CROC-AT.
Après des années d’austérité, le gouvernement québécois a accumulé d’importants surplus depuis deux ans. Ces surplus ont été réalisés au détriment de la majorité de la population et au prix de l’affaiblissement de notre filet social. Avec l’immense surplus annoncé de 4,3 milliards $ et des mesures fiscales plus progressistes, nous avons les moyens de réinvestir massivement dans l’ensemble des services publics, de financer plus adéquatement les programmes sociaux et de mieux soutenir les organismes d’action communautaire autonome.
« Un filet social fort : c’est la meilleure manière de s’assurer que notre société soit la plus juste possible et que les droits humains et la dignité des personnes soient respectés! C’est une question de CHOIX politiques. Exigeons que le gouvernement prenne les moyens d’améliorer nos communautés et nos conditions de vie! » affirme Adeline Laquerre du RÉPAT.
Soyons uni.es pour la justice sociale !
-30-
Source :
Marie-Pier Deschênes 819-797-3822
Concertation régionale des organismes communautaires de l’Abitibi-Témiscamingue (CROCAT)

CROCAT
Justice sociale Mobilisation Engagez-vous pour le communautaire
Fichiers attachés