• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

Être l'Abitibi-Témiscamingue : Le Réseau Vigilance croit que la mobilisation doit continuer. 9 Décembre 2014

Communiqué pour diffusion immédiate

Être l'Abitibi-Témiscamingue : Le Réseau Vigilance croit que la mobilisation doit continuer. 

Rouyn-Noranda, le mardi 9 décembre 2014- Le Réseau Vigilance de l'Abitibi-Témiscamingue, qui représente plus de trente mille citoyens et citoyennes de la région, est déçu face au peu d’engagements manifesté par le député Luc Blanchette lors de la rencontre de samedi dernier avec des représentants de la mobilisation régionale.
Diffusé le lundi 8 décembre, un communiqué émanant de ces pourparlers laisse entendre que le député et ministre régional Luc Blanchette a accepté de participer à un groupe de travail avec le comité de mobilisation régional et que M. Blanchette «semblait comprendre l’importance que le développement régional à venir passe par la concertation de l’ensemble des acteurs et actrices».

Or, le Réseau Vigilance de l'Abitibi-Témiscamingue, qui a constaté avec fierté la force de mobilisation régionale à l'issu de la rencontre du 25 novembre, rappelle que 300 personnes de tous les milieux y étaient et se disaient tous prêts à agir ENSEMBLE pour que l'avenir de la région ne soit pas compromis par les politiques d'austérité du gouvernement Couillard. En ce sens, rappelle encore le Réseau, la compréhension du député n'est vraiment pas suffisante. C'est plutôt une adhésion complète et totale à nos revendications qui aurait dû sortir d'une telle rencontre, de même que l'engagement du ministre à défendre l'intégralité du manifeste.

Devant le peu d’engagements manifesté par le député, le Réseau tient à préciser que ce sont plus de 1700 personnes qui ont signé le manifeste «Être l'Abitibi-Témiscamingue», autant pour le développement économique régional, le maintien de nos places en garderies subventionnées, la sauvegarde de nos organismes communautaires et des services publics que pour la survie de notre ruralité. En ce sens, le Réseau encourage la population à se mobiliser et à appuyer le comité de mobilisation afin de démontrer leur solidarité régionale et leur désaccord face à des politiques qui ne font que nous affaiblir en tant que région, en tant que milieu de vie. À cet égard, le Réseau Vigilance est disponible et volontaire pour participer activement aux activités du comité élargi des 10, tel que souhaité lors de la rencontre du 25 novembre.

Rappelons que le Réseau de vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue est une large coalition d’organisations populaires, communautaires, syndicales, écologistes et étudiantes de l’Abitibi-Témiscamingue qui représente plus de 30 000 citoyennes et citoyens de notre région.

Pour informations: Bruce Gervais, 819-277-5536

Réseau de vigilance A-T
Austérité mobilisation régionale
Fichiers attachés