• 8 Mai 2019
    Émission d’arsenic de la Fonderie Horne : des parents inquiets forment un comité citoyen
  • 21 Mars 2019
    Premier budget Girard ; Un changement bien timide - Réaction du Réseau Vigilance de l'AT.
  • 18 Mars 2019
    Le budget provincial 2019-2020, ça me concerne! Le Réseau Vigilance invite la population à une écoute collective
  • 20 Février 2019
    Journée de mobilisation unitaire en Abitibi-Témiscamingue Le 20 février 2019 : VISER LA JUSTICE SOCIALE
  • 6 Février 2019
    Projet Authier Lithium de Sayona Mining à La Motte; Le Réseau Vigilance appuie la demande de BAPE

En reniant l'État social, le gouvernement libéral s'isole et attise le feu! 6 Novembre 2015


Constatant la solidarité grandissante au sein de la population de la région, le Réseau de Vigilance de l'Abitibi-Témiscamingue estime que le gouvernement libéral s'isole. Selon le RVAT, jamais une fracture aussi grande entre les besoins de la population et les actions d'un gouvernement n’a été observée. En ce sens, dans la région comme ailleurs au Québec, les libéraux de Philippe Couillard attisent un feu qui n'est pas près de s'éteindre. Un rendez-vous unitaire massif est d'ailleurs prévu le 9 novembre prochain à Rouyn-Noranda dès 13h à la plage Kiwanis.

Syndicats, étudiant-es, groupes communautaires et société civile : même combat!
Les récentes actions venant de groupes communautaires, de syndicats, d'étudiant-es et même de parents d'élève du primaire démontrent bien que de plus en plus de gens s'unissent devant ce qu'on appelle désormais le grand saccage de l'État social québécois. Croyant diviser la population, l'actuel gouvernement ainsi que ses députés régionaux n'a pas tenu compte du fort niveau de solidarité des Québécois. Porte-Parole du RVAT, Danik Laporte souligne au passage une étude du Fonds monétaire international (FMI) selon laquelle les États ayant de faibles taux de syndicalisation affichent des niveaux d’inégalité plus élevés. « Les gains qu'obtiennent les syndicats au niveau salarial ou des conditions de travail favorisent l’ensemble des secteurs puisqu’une fois établis, cela devient la norme. Les Québécois l'ont bien compris avec un des plus hauts taux de syndicalisation au monde», précise-t-il.

L'arrogance du gouvernement: le début de la fin!
Les récentes décisions du gouvernement Couillard ont ainsi contribué à faire monter la grogne au sein de la population qui se demande pourquoi l'État finance de grandes compagnies (Bombardier 1,3 milliard US, Agnico-Eagle 50 millions US) et coupe dans nos programmes de santé, d'éducation, de services de garde. «Les gens ne sont pas dupes, ils ont compris qu'il fallait appuyer tout mouvement en faveur des services publics et du bien commun. Comment expliquer qu’on socialise les risques de l’avion CSeries de Bombardier et qu’on finance cette entreprise à hauteur de 700 000$ par emploi et que le gouvernement méprise ceux et celles qui nous soignent, éduquent nos enfants, défendent nos droits et assurent nos services?», commente Danik Laporte. Le Centre canadien des politiques alternatives (CCPA) dénonçait d'ailleurs récemment que le 1% des plus riches du Québec ont accaparé plus du tiers de la croissance économique depuis 1997. Dans ce contexte le RVAT estime que les revendications des groupes sociaux et syndicaux servent au final à toute la population.
-30-

Le Réseau de vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue est une large coalition d’organisations populaires, communautaires, syndicales, et étudiantes de l’Abitibi-Témiscamingue qui représente plus de 30 000 citoyennes et citoyens de notre région.
Information :    Danik Laporte  819-762-3114 

Réseau de vigilance A-T
Syndicalisation inégalités front commun solidarité