• 8 Mai 2019
    Émission d’arsenic de la Fonderie Horne : des parents inquiets forment un comité citoyen
  • 21 Mars 2019
    Premier budget Girard ; Un changement bien timide - Réaction du Réseau Vigilance de l'AT.
  • 18 Mars 2019
    Le budget provincial 2019-2020, ça me concerne! Le Réseau Vigilance invite la population à une écoute collective
  • 20 Février 2019
    Journée de mobilisation unitaire en Abitibi-Témiscamingue Le 20 février 2019 : VISER LA JUSTICE SOCIALE
  • 6 Février 2019
    Projet Authier Lithium de Sayona Mining à La Motte; Le Réseau Vigilance appuie la demande de BAPE

Blocage du Centre de commerce mondial: Le RÉPAT demande au gouvernement d’écouter la population 15 Février 2012

Rouyn-Noranda, mercredi 15 février 2012 – Par solidarité avec les nombreux et les nombreuses manifestantEs qui bloqueront le Centre de commerce mondial le 16 février prochain, le RÉPAT somme le gouvernement Charest de revenir sur les mesures budgétaires régressives annoncées dans le budget de 2010. À l’appel de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics et à l’approche du budget provincial, des centaines de personnes, dont quelques militantEs de la région, réclameront le  respect des valeurs sociales qui ont fait naître le Québec moderne.

En effet, les choix budgétaires effectués ces dernières années limiteraient l’accès aux services publics, accentueraient les inégalités sociales et feraient porter sur les plus pauvres les frais des baisses d’impôts consenties aux plus riches depuis 15 ans, selon Mme Ramsay-Houle.  « Les mouvements communautaires, étudiants et syndicaux ont pourtant, à maintes reprises, suggérées des alternatives fiscales qui n’ont pas été entendues par le gouvernement de M. Charest. Comme quoi ce dernier est insensible aux demandes de la population, particulièrement celles venant des plus défavorisés », rappelle l’agente socio-politique. En ce sens, le RÉPAT souhaite que le blocage du Centre de commerce mondial, où se situent entre autres le Ministère des finances et le Conseil du trésor, puisse faire avancer les trois revendications prioritaires de la Coalition, soit :

-       Le retrait de la hausse annoncée des frais de scolarité
-       Le retrait de la taxe santé de 200$ par personne par année
-       Le retrait de la hausse annoncée des tarifs d’électricité

« Le gouvernement Charest se prépare encore à appliquer des mesures budgétaires visant à faire payer les plus démunis et la classe moyenne pour la sortie de crise économique. On nous répète ne pas avoir le choix d’aller vers les compressions de service et les hausses de tarif. Il y a pourtant d’autres avenues pour nos représentants »,  soutien M. Ramsay-Houle en évoquant les alternatives fiscales proposées par la Coalition. En ce sens, elle répète que le RÉPAT poursuivra la lutte au côté de toutes les organisations ayant à cœur l’équité et la justice sociale, et ce, dans le but d’éviter l’appauvrissement de la population moins fortunée et de protéger nos programmes sociaux.

Parce que c’est en réduisant les écarts de richesses qu’on aura une société plus juste!

-30-
Pour information
Samuelle Ramsay-Houle
Agente sociopolitique | 819-762-3114

RÉPAT
Coalition Blocage Alternatives budgétaires Budget 2012