• 14 Novembre 2018
    Édifice à logements LE SOMMET de Val-d’Or : insalubrité et inaction De graves manquements envers les droits des locataires au 1320 boulevard Forest
  • 3 Octobre 2018
    Élections provinciales 2018: Un pas de plus vers la droite néolibérale
  • 21 Septembre 2018
    Journée d'action communautaire autonome - Changement de cap réclamé! #EngagezVousACA
  • 20 Septembre 2018
    ÉLECTIONS 2018 - ENGAGEZ-VOUS POUR LE COMMUNAUTAIRE
  • 10 Septembre 2018
    Avant d’aller se joindre à la Grande marche pour le droit au logement L’ALOCAT mets en lumière les besoins des personnes mal-logées

Avant d’aller se joindre à la Grande marche pour le droit au logement L’ALOCAT mets en lumière les besoins des personnes mal-logées 10 Septembre 2018

Rouyn-Noranda, le 10 août 2018 – Alors que les militantes et les militants du FRAPRU parcourent les premiers kilomètres de la grande marche De villes en villages pour le droit au logement, partie d’Ottawa en direction de Québec, l’Association des locataires de l’Abitibi-Témiscamingue (ALOCAT) a dévoilé ce dimanche une grande lanterne, Place de la Citoyenneté et de la Coopération, à Rouyn-Noranda. Illustrant les problèmes de logement vécus dans la région et leurs conséquences sur la vie des personnes à faible revenu, la lanterne a été produite par l’artiste engagée Claude Majeau, à partir des petites lanternes chinoises réalisées par des locataires de l’Abitibi-Témiscamingue le printemps dernier en atelier.  Leurs dessins et mots ont été repris sur la lanterne version géante.

« Des images de vermines et de logements en mauvais état sont représentées sur toutes les lanternes, de même que des maisons-valises, des maisons-autos, des maisons-conteneurs, des sacs de couchage, démontrant bien la difficulté de conserver un logement quand on est pauvre », explique Claude Majeau, ajoutant que « l’isolement, la discrimination, les problèmes de santé sont présents dans toutes les régions ». Les participantes et participants, particulièrement à Rouyn-Noranda, ont représenté la colère et la tristesse qu'il éprouvait liés à leur situation, ainsi que la longue attente pour l’attribution logement social. Par ailleurs ceux et celles qui y habitent ont partagé le soulagement, d'y être.

Le travail de l’artiste rappelle aussi que les gens connaissent les solutions à leurs problèmes; ils ont représenté leurs désirs et leur espoir d’avoir un logement social pour sortir de la misère. Une lanterne a d’ailleurs été installée devant le Parlement canadien, la veille du départ de la marche du FRAPRU. Selon l’artiste engagée, « l’art peut contribuer à sensibiliser largement la population » et, espère-t-elle, les politiciens.

Des besoins pressants

«Des données récentes, commandées spécialement par le FRAPRU à Statistique Canada, démontrent que 2615 ménages locataires de l’Abitibi-Témiscamingue ont des besoins impérieux de logement et que 1055 ménages dont 800 à Rouyn-Noranda consacrent plus de la moitié de leur revenu pour se loger, au détriment de leurs autres besoins essentiels», s’indigne Bruce Gervais, coordonnateur de l’ALOCAT. « Les fonds de Québec et d’Ottawa ne permettent de financer que 3000 nouveaux logements sociaux par année, pour tout le Québec, ajoute-t-il. Mais dans les faits, en 2017-2018, moins du tiers se sont réalisés, faute de fonds suffisants au programme AccèsLogis ». Malgré d’importants surplus budgétaires et les promesses répétées du gouvernement sortant, le programme n’a effectivement pas été révisé avant le déclenchement des élections.

Le projet « Lumière sur le droit au logement », mené par le FRAPRU et madame Majeau en parallèle des préparatifs de la grande marche, vise à faire comprendre la dure réalité des personnes mal logées autrement que par des statistiques. Huit autres grandes lanternes ont été réalisées par l’artiste, avec le concours de militantes et de militants du FRAPRU d’autres régions.  Elles seront pareillement dévoilées au cours des prochaines semaines.

Marcher pour que cesse les dénis de droits

Des locataires de l’Abitibi participeront à la marche ce jeudi, lorsqu’elle traversera l’île-de-Montréal et ainsi que lors de son arrivée à Québec, le 29 septembre prochain.  La  grande marche du FRAPRU de cet automne vise à réclamer des engagements ambitieux de la part des gouvernements. L’ALOCAT est impliqué activement dans cet évènement, le plus ambitieux de l’histoire du FRAPRU, dont elle est membre.

Le calendrier complet de la marche est disponible au lien suivant.

Informations : Bruce Gervais 819-277-5536

ALOCAt FRAPRU