• 26 Mars 2021
    Budget provincial 2021, tout pour le béton et quelques claques dans le dos pour le social...
  • 19 Mars 2021
    Journée d’actions pour la justice sociale et climatique
  • 19 Mars 2021
    Journée d’action pour la justice sociale et climatique Ça suffit les promesses vides !
  • 8 Mars 2021
    Journée internationale des droits des femmes 2021
  • 10 Décembre 2020
    2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté

2021 fait peur... trop peu de mesures pour contrer la pauvreté 10 Décembre 2020

Rouyn-Noranda, le 10 décembre 2020, la Table d’action contre la pauvreté de
l’Abitibi-Témiscamingue (TACPAT) craint que la situation des personnes à faible
revenu s’aggrave en 2021.
La TACPAT s’inquiète parce que :
Alimentation : La hausse du coût des aliments pourrait augmenter jusqu’à +5%,
représentant plus ou moins 695$ de plus par année pour une famille de 4
personnes;
Logement : La crise du logement continue en Abitibi-Témiscamingue, malgré la
Covid-19, on continue d’observer des hausses du prix de loyer de 3 à 5% ;
Santé : Alors qu’on devrait faciliter les soins de proximité, la réorganisation des
services du CISSS-AT entraîne une coupure de services en milieu rural sur tout le
territoire de l’Abitibi-Témiscamingue. Les personnes âgées devront se déplacer
et se présenter en urgence pour des soins de santé hebdomadaires alors qu’ils
sont déjà en situation de vulnérabilité dû à la crise sanitaire de la Covid-19 ;
Faible hausse de l’aide sociale : Le gouvernement a annoncé une
augmentation/indexation mensuelle de 8$ et un ajustement de 45$ de l’aide
sociale, ce qui représente une hausse annuelle de 636$. Pour un total de 708$
par mois... ce n’est pas assez;
Un salaire minimum fixé à 13,50$ : La hausse annoncée de +0,40 cent/heure
représente tout au plus 700$ par année. Gageons que ceux qui gagnent un peu
plus que ce salaire de base n’auront guère d’augmentation pour améliorer leur
sort.
Dans ce contexte, oui, 2021 fait peur à la TACPAT : La TACPAT vous invite à vous
questionner sur ce que nous souhaitons pour tous nos citoyens en 2021.
Des mesures ‘plaster’ contre la pauvreté, comme l’appel à la charité du public,
des programmes d’aide temporaire, des soupes populaires ? Ou plutôt, des
véritables mesures qui permettront de redonner la dignité des gens et une
chance véritable de sortir de la pauvreté. Des mesures comme la construction
massive de logements sociaux, un salaire décent pour tous les travailleur-e-s
permettant de répondre à leurs besoins de base et à ceux de leurs familles et un
revenu minimum garanti.

Au plan local, la TACPAT revendique quant à elle depuis des années de
permettre aux personnes sur l’aide sociale de pouvoir cumuler des gains de
travail sans coupure, jusqu’à l’atteinte d’un seuil permettant de couvrir leurs
besoins. Cette mesure permettrait une porte d’entrée progressive à l’emploi
pour des personnes éloignées du marché du travail, qui vivent souvent avec
limitations et ainsi l’amélioration de leur sort sans coût supplémentaire pour l’état.

-30 —

Pour information :
Table d’action contre la pauvreté Abitibi-Témiscamingue
Christian Milot : 819-762-3114

Table d'action contre la pauvreté de l'A-T
pauvreté Table d'action contre la pauvreté de l'A-T