• 8 Novembre 2017
    Les droits ça se défend : les groupes reprennent la mobilisation!
  • 27 Octobre 2017
    Séance de doléances en solidarité avec la Coalition Main Rouge
  • 14 Octobre 2017
    Le 15 octobre, en marche pour les travailleurs!
  • 12 Octobre 2017
    L’ALOCAT manifeste à Ottawa pour le droit au logement
  • 25 Septembre 2017
    MANIFESTATION NATIONALE : CHAINE HUMAINE 27 septembre : Une délégation témiscabitibienne à Québec

Austérité

Qu'est-ce que l'austérité? 
C'est simplement une politique qui vise à réduire les dépenses publiques, en comprimant d'abord les programmes sociaux, puis en augmentant les sources de revenus de façon dite régressive (taxes et tarifs). Cette forme d'austérité vise donc toujours les mêmes: les ménages à moyens et à faibles revenus.
Voir la vidéo de l'ASSÉ (elle est un peu déphasée dans le temps car elle parle du Parti québécois, mais l'idée est la même depuis 30 ans!)
 
L'austérité une idée toxique - Un entretien avec Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie (Le Devoir, 13 avril 2013)

Consultez le tract d'information du Réseau de vigilance : L'austérité, ça passe pas! (version WEB ou impression 8½X11)

L’austérité n’a rien de nouveau. Il s’agit simplement d’un nouveau mot pour remplacer des expressions comme « réingénierie de l’État » ou « modernisation de l’État ». L’austérité fait partie de l’idéologie néolibérale visant le maintien et le développement du système économique, social et politique dans lequel nous vivons : le capitalisme.

Les racines de l'austérité sont ancrées bien profondément dans l'idéologie néolibérale qui se résume en 8 points:

- Baisses d'impôt
- Austérité
- Privatisation
- Libre-échange
- Déréglementation
- Reculs démocratiques
- Répression politique
- Nationalisme identitaire

 Voici un court document qui résume cette dérive inégalitaire


 

L'austérité est un choix idéologique!


La dette a le dos large… 

Afin de justifier les coupures et la privatisation dans les services publics, les gouvernements du monde entier utilisent depuis 35 ans l’argument de la dette. Ce qu’ils ne disent pas, c’est qu’ils s’affairent sans cesse à réduire les revenus en baissant les impôts des banques, des industries et des plus riches. Ensuite, ces mêmes gouvernements prétendent qu’ils n’ont plus d’argent… Ce qui leur permet de couper et de privatiser nos acquis sociaux. Au Québec, la dette est à 65% liée à des infrastructures (garderies, écoles, hôpitaux, etc.). Ce qui équivaut davantage à de l’investissement car la dette n’est pas un réel problème. En fait, les intérêts sur cette dette sont versés et dépensés à 85% à l’intérieur du pays.

Il existe pourtant 10 milliards $ de solution!

- + 1 milliard $ : En augmentant le nombre de paliers d’imposition (de 4 à 11). Cette mesure permettrait d’imposer davantage les plus riches tout en diminuant l’impôt de 94% de la population.
- + 600 millions $ : Taxer davantage le capital des institutions financières qui ont annoncé près 35 milliards de profit en 2014
- 725 millions $ : En luttant contre l’évasion fiscale et l’évitement fiscal. Seulement en 2013 les CanadienNNEs auraient caché 180 milliards $ dans les paradis fiscaux.

Consultez toutes les alternatives

Voici quelques exemples concrets! (un outil produit par la table de Québec, le RÉPAC)

Fichiers attachés