• 16 Mars 2017
    La défense collective des droits se meurt…L’indexation c’est vital!
  • 27 Février 2017
    Le 8 mars en Abitibi-Témiscamingue: Pour l’égalité entre les femmes et les hommes et entre les femmes elles-mêmes.
  • 10 Février 2017
    La lutte à la pauvreté : Une priorité en région !
  • 25 Janvier 2017
    Est-ce que le ministre Blanchette et le ministre Blais croient en la défense collective des droits?
  • 14 Décembre 2016
    Face à l’indifférence du ministre Blais, des organismes en défense collective des droits lancent une nouvelle série d’actions!

Une Caravane militante pour bloquer l'austérité 2 Décembre 2015

C'est à l'invitation du Regroupement d'éducation populaire de l'Abitibi-Témiscamingue (Répat) qu'une trentaine de militant-es de la région participent aujourd'hui à la Caravane Militante contre l'austérité qui visitera tous les territoires de la région. «Signe que plus que jamais, le milieu communautaire est mobilisé et solidaire dans notre région, pour bloquer l'austérité et obliger le gouvernement actuel à faire marche arrière, rien de moins», affirme l'agent socio-politique du Répat, Danik Laporte.

Les militant-es du milieu communautaire ainsi que les citoyen-nes de l'Abitibi-Témiscamingue démontrent en effet aujourd'hui qu'ils sont prêts à repousser les limites du territoire pour signifier que leur engagement à bloquer l'austérité tient vraiment d'une vision collective, basée sur la justice sociale et la redistribution de la richesse. «Au moment de nouvelles hausses de tarifs à Hydro-Québec et de nouvelles coupes budgétaires dans les CPE, les gens de la région montrent qu'ils ne baissent pas les bras devant l'idéologie ultra-capitaliste du gouvernement en place. Au contraire, la mobilisation est de plus en plus volontaire, les gens de plus en plus aigris, mais combien solidaires», explique Danik Laporte.

Des actions partout!
Les militant-es du communautaire ont donc choisi aujourd'hui de débuter leur journée aux aurores! Dans la Caravane Militante, ils ont donc entrepris un périple les conduisant tout d'abord de Rouyn-Noranda (départ 6h15) à Ville-Marie (7h45) pour une action symbolique et un tintamarre. Dès 8h45, la Caravane les attend pour le retour vers Rouyn-Noranda (prévu à 10h20) afin de mener un tintamarre et une action symbolique devant les bureaux du ministre régional Luc Blanchette. Dès 11h15, nouvel embarquement, cette fois vers La Sarre (arrivée 12h15) là où le bureau du député François Gendron se situe et où seront menés un Tribunal populaire et un tintamarre. Et la journée n'est pas finie!

Dès 13h10, la Caravane repart vers Amos (arrivée 14h30) où seront tenus tintamarre et tribunal, après quoi un autre départ (15h15), celui-là vers Val-d'Or (arrivée 16h15) devant les bureaux du député Luc Bourgeois pour un tintamarre et des discours de clôture. Ce n'est que vers 17h00 que les militant-es prendront la route du retour en se disant une fois encore: nous sommes uni-es et nous renversons l'austérité en Abitibi-Témiscamingue!
-30-

RÉPAT
Austérité Caravane militante
Fichiers attachés